Les APS

, par Maguy PEREA

Question Réponse
Peut-on réaliser une partie des stages en envoyant les étudiants en entreprise, toutes les semaines pendant 10 semaines, sur les heures d’APS + libre-service, avec convention bien entendu ? Non. Nous ne pouvons faire peser sur une seule discipline (APS) 10 journées de stage. Les périodes de stages concernent l’ensemble des cours. Les APS sont des séquences qui doivent être assurées comme les autres cours. Elles répondent à un besoin de formation défini (voir questions à ce sujet ci-dessous).

A la place de cette formule, l’équipe peut organiser un stage de deux semaines consécutives.
Comment animer les séances d’APS ? Si les étudiants travaillent sur un cas professionnel, ils sont plongés dans un contexte d’entreprise qui leur est fourni au plus près de la réalité. Nous pouvons ensuite nous mettre à la place d’un (ou plusieurs) manager(s) qui expriment des problèmes ou des besoins dans ce contexte. Les étudiants vont alors réfléchir (individuellement ou en groupe) à la démarche qu’ils mettront en place pour aider ce manager. Bien souvent, pour mener à bien leur analyse et leurs propositions, il leur faut interroger le manager pour mieux cerner les contraintes par exemple. Puis ils lui feront des propositions et assureront le suivi des décisions. Les professeurs peuvent jouer le rôle du manager et mettre ainsi les étudiants dans des situations professionnelles proches du réel. Ces moments d’interactivité sont très formateurs car ils mettent en évidence les imperfections ou l’efficacité professionnelle et tirent les étudiants vers le haut, en les responsabilisant fortement. C’est à cela qu’invite la méthode des cas, telle que nous pouvons la transposer dans la formation des assistants.
En APS, peut-on envisager de mettre les étudiants dans des situations réelles un peu comme les actions menées en BTS AD ? NON. Cela ne correspond pas aux attentes de ce référentiel. On pourrait imaginer qu’il soit intéressant de faire conduire des actions de terrain aux étudiants du BTS AM mais il faudrait alors, pour chacun, trouver un contexte d’entreprise assez complexe et de dimension internationale, leur confiant des travaux intégrant l’ensemble des finalités, le tout dans une situation de collaboration avec un manager.

Ce que le contexte simulé offre à tous, l’action réelle le permettra rarement, surtout sur une demi-journée par semaine.
Que fait-on pendant les heures d’APS (Activités Professionnelles de Synthèse) ? Que faire dès la rentrée ? Les APS sont un espace pédagogique idéal pour toutes les activités qui sollicitent plusieurs finalités.

Les heures d’APS permettent de mettre les élèves dans des situations de travail simulées mais tirées du réel, intégrant l’ensemble des finalités. C’est donc l’horaire idéal pour réaliser, en co-enseignement chaque fois que les dédoublements le permettent, des cas professionnels inspirés par la méthode des cas (voir http://www.crcom.ac-versailles.fr/a...).

C’est également un horaire qui permet de préparer les étudiants, progressivement, à l’esprit de l’épreuve E5 « Diagnostic opérationnel et proposition de solutions ».

Concrètement, dès le début de la formation, il est possible de travailler en APS sur des cas professionnels simulant le réel, simples puis plus étoffés, prenant appui progressivement sur les savoirs et compétences mis en place lors des cours des finalités F1 à F4. En seconde année, les cas professionnels intègrent aussi F5.

La guidance de l’équipe enseignante est donc forte en début de formation puis conduit vers des approches de plus en plus ouvertes, au fur et à mesure de l’acquisition des compétences professionnelles par les étudiants.