Présentation des journées du management 2012

, par Miriam BENAC

Les Journées du management
22-23 octobre 2012

Management : rationalité et irrationalité dans la gestion du risque

A l’initiative du groupe « Economie et gestion » de l’inspection générale de l’Éducation nationale, le soutien de la Direction générale de l’enseignement scolaire, le ministère de l’éducation nationale, de la jeunesse et de la vie associative a programmé la mise en place des « Journées du Management ».

Il s’agit de « journées » destinées aux inspecteurs (IA-IPR et IEN économie et gestion), aux professeurs de lycées enseignant l’économie et la gestion (préparation au baccalauréat, enseignement supérieur avec les BTS et classes préparatoires), afin d’accompagner le développement de la place du Management et des sciences de gestion dans les enseignements et la formation des jeunes. Ainsi :
-  Les élèves de seconde doivent obligatoirement choisir un enseignement à dominante économique parmi deux offerts. L’un des deux, « principes fondamentaux de l’économie et de la gestion » intègre l’étude des sciences de gestion et présente les premières notions de management ;
-  La rénovation de la série « Sciences et technologie de la gestion » (STMG) dont la mise en œuvre est prévue à la prochaine renforce l’enseignement du management. Management et sciences de gestion sont abordés en classes de première et terminale ; soit 77 000 élèves environ concernés chaque année.
-  Les étudiants de BTS suivent un enseignement de « management des entreprises », les élèves de classes préparatoires aux concours d’entrée aux écoles de commerce (Économique commerciale – voie technologique) un enseignement de « management et gestion » et ceux de diplôme de comptabilité et de gestion (DCG) un enseignement de « management ».

Ces enseignements font une large place aux petites et moyennes organisations. Dans ces filières, le management devient le socle des enseignements et irradie vers les enseignements de la gestion, de l’économie et du droit. Ce développement pose de nouvelles questions afin de donner à cet enseignement toute son ambition didactique et pédagogique :
-  Comment cerner les objets d’étude, les méthodes, les concepts ?
-  Comment conduire un nécessaire travail didactique à partir du corpus scientifique et des pratiques sociales de référence dans les organisations ?
-  Comment rendre cet enseignement vivant, dynamique en prise avec la réalité des organisations ?

Par ailleurs, l’objectif des Journées du management est de participer à la construction d’une identité disciplinaire. Le management devient un enseignement emblématique sur lequel on peut fédérer une communauté de professeurs.
Les journées du management ont donc vocation à devenir des Journées identitaires, à l’intersection des savoirs et des pratiques d’entreprise, afin de confronter les savoirs aux pratiques des organisations et à devenir un lieu de formation pour les enseignants, en relation avec les savoirs universitaires et les usages et pratiques en organisation. Il s’agit de présenter le Management dans un mouvement dialectique entre théories et pratiques.

Il s’agit donc de :
-  Repérer les avancées scientifiques ;
-  Identifier les évolutions des pratiques managériales en entreprise, en prenant en compte leur diversité selon la taille (groupes, PME) le domaine d’activité,
-   ;
-  Réfléchir aux modalités adaptées à un tel enseignement
Pour les traduire dans les enseignements.

La session 2012 aura pour thème « Management : rationalité et irrationalité dans la gestion du risque ».

La session intègre des conférences, des ateliers et tables rondes avec interventions de chercheurs et de praticiens. Elle se déroule dans les amphithéâtres du CNAM, lieu emblématique de la science, de la formation tout au long de la vie et de la technologie.

Ces journées sont organisées à l’initiative du groupe « Économie et gestion » de l’inspection générale de l’Éducation nationale, le ministère de l’éducation nationale et de l’enseignement supérieur organise, grâce au soutien de partenaires (AGEFA-PME, le CNAM, l’école normale supérieure de Cachan, l’Ecole du Management de Paris, le Centre d’études et de Recherche sur les emplois et les professions, l’Institut de l’Entreprise ou encore l’AFDET).